Portail  AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Village de Province] Un message d'amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve

avatar

Féminin
Humeur : Déterminée
Localisation : Sur la route

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: [Village de Province] Un message d'amour.   Ven 9 Avr - 13:26

[Eve & Sircus]
*************************************************

Depuis sa rédemption Eve suit le même chemin, le chemin de l'amour. Ce chemin a étais quelque peut chamboulé quand elle a apprit la mort de sa mère. Pendant un moment elle a été vraiment perdu dans ses choix, mais la jeune femme s'est ressaisie pour reprendre le chemin de l'amour, mais depuis peu de temps elle à aussi reprit les armes pour ce battre pour la justice comme sa mère le fessait. Certaines personnes parlent du retour de Livie, mais Eve est loin de la barbarie qu'elle avait avent, aujourd'hui elle ce bat sans tuer.

Depuis qu'elle parcours le monde Eve n'est jamais aller dans une partie de la Gaule, il est donc temps d'aller dans cette direction pour répandre son message.

Elle n'a plus exactement la même tenue qu'avant, elle a toujours sa tenue en tissu, mais sous cette tenue on peut voir un petit plastron en cuire et un peu en argent assortie à ses bracelet, et elle à aussi reprit ses bottes et son épée. Une partie de l'équipement de Livie, c'est pour ca que certain personne ce pose des questions. Mais au moins elle montre que même les pires personne peuvent changer pour suivre le chemin de l'amour.

Une fois dans le village Eve cherche un endroit assez fréquenté et elle monte sur des marches pour être en hauteur par rapport au gens.

- Bonjour habitant de Gaule.
Je m'appelle Eve, certain on peut-être déjà entendu parler de moi. Je suis ici au nom d'Eli pour vous apporter un message d'amour et de paix. Car l'amour est le bon chemin à suivre.
L'amour d'Eli est une récompense en lui même. Pour celui qui donne comme celui qui reçoit. Nous avons étais élever avec la notion que la richesse et l'égoïsme peuvent combler le vide de notre âme. Mais en vérité nous avons besoin de l'amour pour avoir une vie meilleur.


Comme à chaque fois elle n'est pas surprise que quelque personne rigole en entendant ses paroles, d'autre exprime leur désaccord. Ce n'est pas facile de faire trouver le chemin de l'amour au gens, mais Eve ne baisse pas les bras quand même. Car il y a en a toujours quelques un qui ouvre les yeux a ses paroles et qui deviennent meilleur aprés son passage et c'est pour ses gens là qu'elle poursuit sa mission. Et puis même si beaucoup de sont pas forcement d'accord avec ce qu'elle dit, plus sa mission avance et plus il y a de gens autour d'elle quand elle fait ses discours.
Revenir en haut Aller en bas
Sircus
Le Sorcier Crapuleux
>> Immortel Méphistophélès
avatar

Masculin
Localisation : Gaule

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Ven 9 Avr - 15:02

Post Précédent

Après avoir quitté Hercules, Sircus avait reprit le bateau en direction de la Gaule où il avait l'intention d'en apprendre plus sur ce qui s'était passé, les causes de sa résurrection. Sircus n'était jamais vraiment très à l'aise sur un bateau, mais pour aller là où il voulait être, il n'y avait pas d'autres choix malheureusement.

Il arriva sur les côtes Gaulloises et après quelque jour de cheval, il arriva à un petit village d'un nom encore inconnu de notre sorcier. Il décida de s'y installer pour la nuit, histoire de reprendre des forces et de racheter des vivres pour enfin repartir sur une route qui le mènerait on ne sait où. Il entra dans l'auberge, mangea un ragout et déposa ses affaires dans sa chambre qu'il enferma dans un coffre en sureté.

En sortant de cette auberge, Sircus vit une femme qui montait sur des marches. Il écouta ce qu'elle avait à dire et là, il ne put s'empêcher de pouffer de rire tellement ce que disait cette femme était ridicule. Mais qu'est-ce qu'était l'amour ? On ne pouvait ni le toucher, ni le voir ! Sircus remarqua néanmoins que cette femme cachait sous ses vêtements un plastron et des armes, très mal cachées cela dit en passant.

- Toi qui prêche l'amour, si comme tu le dis l'amour est notre salut, pourquoi caches-tu des armes sous tes vêtements ?

Soudain, les regards de tous les paysans se retournèrent vers lui et Sircus s'avança un peu plus pour faire face à cette femme.

- L'amour ne sert à rien ! Sauf pour briser les coeurs et faire souffrir !


Dernière édition par Sircus le Mer 21 Juil - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Féminin
Humeur : Déterminée
Localisation : Sur la route

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Ven 9 Avr - 15:53

Alors qu'elle fait une pause dans son discourt Eve entend un homme parler plus fort que les autres et qui s'adresse à elle bien évidement pour exprimer son point de vue. Le jeune femme ne prend jamais mal les interventions des gens, au moins elle sais à qu'elle genre de personne elle à affaire et elle est au courant des avis de tout le monde sur le chemin de l'amour. L'homme posa une question trés pertinente, c'est vrai que parler de l'amour avec des armes à la ceinture c'est un peu contradictoire. C'est un peu fait exprès d'ailleurs.

Si j'ai des armes c'est pasque malheureusement, pour arrêter les bandits, parler d'amour ne suffit pas. Et je veut montrer au gens que les armes ne doivent pas obligatoirement mener à la guerre.

Et puis Eve à ses raison d'avoir repris ses armes, comme beaucoup de dise. Faite ce que dise, pas ce que je fait. Quoi que si plus de gens arrêter les hors la loi il y aurait surement moins de problème.
Eve reste trés calme en parlant a cette homme assez âgé. Il doit surement avoir plus d'expérience qu'elle de la vie, mais cela ne veut pas nécessairement dire qu'il à trouvé le bon chemin.


Sans l'amour la vie ne serais pas comme on la connait. Si tout le monde savait aimer son prochain il n'y aurais plus de problème de souffrance. Ce n'est pas l'amour qui fait souffrir, mais sa perte.
Et je suis bien placer pour dire que quand on accepte l'amour dans sa vie, ca nous enlève un poids sur la conscience.


C'est vrai que suivre le chemin de l'amour n'est pas non plus un chemin sans un minimum de souffrance, mais ce qui fait souffrir c'est la perte d'un être chère. Mais aussi il y a amour et amour, on peut aimer les gens sans pour autant leurs accorder toute notre confiance. L'amour n'est pas simple à comprendre mais une fois qu'on la compris tout est mieux. Eve vie beaucoup mieux depuis sa rédemption.
Revenir en haut Aller en bas
Sircus
Le Sorcier Crapuleux
>> Immortel Méphistophélès
avatar

Masculin
Localisation : Gaule

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Ven 9 Avr - 16:11

- Tu viens d'approuver mes dires. Parler d'amour ne servira à rien si on ne t'écoute pas, ce qui est flagrant ici.

En effet, plusieurs paysans commençaient à partir depuis que Sircus était intervenu. L'amour, c'est quelque chose d'éphémère pour Sircus, surtout depuis le choc qu'il a eut étant petit avec ces femmes dans la forêt. Il avait presque connu le même sort, mais heureusement que ses pouvoirs se sont manifestés à temps, sinon Sircus serait mort...enfin serait mort plus tôt.

- Que veux-tu dire par "je suis bien placée pour dire que quand on accepte l'amour dans sa vie" ? Qui étais-tu avant de devenir cette frêle gazelle sans défense que tu es maintenant ?

Sircus aimait importuner les personnes, même si c'était des femmes. La galanterie et Sircus, ça ne faisait pas bon ménage. Jamais il n'avait connu l'Amour et il n'avait pas envie de le connaître de si tôt.

- Est-ce l'amour qui permet au peuple de survivre face au brigand ? Est-ce l'amour qui rend aux familles meurtries les enfants, les femmes et les maris perdus ? Est-ce l'amour qui rend ce monde comme il est ? Je ne crois pas, ce monde est avide de sang et de pouvoir où l'amour n'est que foutaises !

Sircus s'arrêta un instant, puis repris son souffle et fit un sourire narquois à cette femme.

- Et ce n'est sûrement pas une jeune fille de ton âge qui changera les choses, et encore moins toute une secte de paysans.

Sircus se retourna, il n'attendait même pas la réponse de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Féminin
Humeur : Déterminée
Localisation : Sur la route

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Ven 9 Avr - 17:17

Eve croise les bras en écoutant l'homme parler. L'enseignement de l'amour est quelque chose de nouveau, mais si Aphrodite a des temples un peu partout, c'est déjà que l'amour n'est pas totalement mis de coter. Et Eli à déjà plein de fidèle a travers le monde, donc rien n'est perdu pour la petite Eve.
Cette homme n'a peut-être jamais entendu parler de Livie, ou alors il ne sais pas ce qu'elle est devenue.
Eve commence à descendre les marches, elle avais dit tout ce qui étais nécessaire au gens. Les plus intéressés iront en parler à leur entourage et pour les autres, Eve espèce qu'ils auront au moins un souvenir de ses paroles. Souvent aprés ses paroles en public des gens viennent la voir un peu aprés pour lui poser plus de question sur l'amour et tout ce qui l'entour. Mais là elle a envie de voir un peu plus profondément les pensés de cette homme, son âme est un peu plus noir que celle des autres.


Tu n'a donc jamais entendu parler de Livie. La championne de Rome et une commandante de l'armée Romaine. Une guerrière sans pitié qui dévastais tout les village sur son passage.
Et bien cette fille est devenue une messagère de l'amour. Comme quoi les pire démons cherche la rédemption.
Et je crois que la fille de la princesse guerrière, sais ce défendre mieux que personne.


En parlant Eve s'approche de plus en plus de l'homme qui montre une grande envie de partir lui aussi.

Si l'amour étais présent dans chacun de nous il n'y aurais pas de brigands. Il ne rend peut-être pas les gens immortel, mais la haine détruis les hommes encore plus vite. Je crois que au fond tout le monde voudrais vivre heureux, et ce n'est pas le sang et le pouvoir qui nous rend heureux... bien au contraire.
Tu à le droit de choisir ton propre chemin, mais ne met pas en doute la parole de quelqu'un qui connait aussi bien l'amour.


Pour elle la parole de cette personne ce n'est pas la sienne, mais celle d'Eli, car bien qu'elle soit sa messagère Eve pense qu'elle a encore beaucoup à apprendre sur ce chemin. Aprés voir dit qu'une fille de son age ne changerais rien il commence à partir. Eve s'arrête alors, elle ne va pas forcé quelqu'un à suivre son chemin car chacun est libre de choisir. Mais elle espère quand même qu'il réfléchira un peu si maintenant il voit à qui il a eu affaire. Eve est la dernière personne qu'on verrais prêcher la parole d'Eli. La fille de Xena, l'ancienne championne de Rome et la fille traqué par les Dieux, il lui faut vraiment avoir la foi pour croire en l'amour, comme elle y crois.
Revenir en haut Aller en bas
Sircus
Le Sorcier Crapuleux
>> Immortel Méphistophélès
avatar

Masculin
Localisation : Gaule

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Dim 11 Avr - 0:15

Dès que Sircus entendit le nom de Xena, et qu'en plus cette personne était sa fille, il se retourna et fit demi-tour. Sircus était très fasciné par cette princesse guerrière qui avait déjoué la mort à plusieurs reprises, elle devait sûrement cacher en elle de grands pouvoirs qu'elle n'avait pas conscience, mais qui intéressaient beaucoup Sircus. Il retourna se poster devant cette "ancienne" Livie et la regarda dans les yeux.

- Je n'ai jamais entendu parler de cette Livie que tu étais avant donc je ne te crains pas. En revanche, ta mère, elle, est connue dans le monde entier ! Dommage qu'elle soit morte avant de lui avoir prit la puissance qu'elle avait en elle pour mon profit. On ne peut pas tout avoir...

Soudain, il pensa que si cette femme était la fille de la princesse guerrière, elle devait sûrement cacher également en elle une grande puissance. Sircus en savait assez sur la magie pour pouvoir l'affirmer, mais comment le savoir ? Il fallait être rusé...

- Tu n'as pas l'air de te rendre compte que ceux qui guident ce monde ne possèdent en aucune façon de l'amour en eux pauvre petite sotte. Je parle des dieux bien sûr ! Même Aphrodite, elle aime pour son profit, pas pour les autres.

Les souvenirs de sa lutte contre ces brigands dans la forêt quand il était petit lui revenait par petite bride de flashs qui le faisaient se sentir mal.

- Tu ne peux en aucun cas rivaliser avec eux...

Soudain, Sircus comprit à quoi pouvait lui servir cette jeune femme. Il allait se servir d'elle pour retrouver sa mère et peut-être aussi découvrir qui était l'auteur de toutes ces résurrections. Il ne savait pourquoi, mais cette Xena était la clé de cette énigme !

- Es-tu au courant de ces faits étranges qui se produisent dans le monde entier ? Crois-tu que l'amour y est pour quelque chose ? Ne répond pas, c'est une question de rhétorique je connais déjà la réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Féminin
Humeur : Déterminée
Localisation : Sur la route

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Dim 11 Avr - 3:19

Le fait de dire qu'elle est la fille de Xena réveille toujours des réaction chez les gens, et si en plus ils savaient que de l'autre coter elle est la réincarnation de Callisto une déesse destructrice... Les gens comprendraient rapidement qu'elle n'est pas une simple fille qui parle d'amour.
Cet homme voulait voir Xena pour prendre sa puissance. Il croit vraiment qu'il aurais pu faire ce genre de chose, apparament il ne connait pas bien cette princesse guerrière.


Si je ne suis plus cette femme, c'est que je ne veut plus être craint.
Tu n'aurait jamais pu avoir la puissance de ma mère!


Eve est peut-être du genre trés zen, mais quand on parle de sa mère il faut faire très attention au mots qu'on emplois, car elle s'énerve facilement si on dit du mal d'elle.
Eve écoute ce que dit l'homme et elle ne peut pas s'empêcher d'avoir un petit sourire au lèvres.


Je connait bien les Dieux. Et si je ne pouvais vraiment pas rivaliser avec eux je serais déjà morte.

Pendant un long moment si elle a réussit à échapper au dieux c'était bien grâce à sa mère. Mais depuis un certain temps elle n'a plus sa mère derrière elle pour la protéger. Ca va qu'il n'y à plus beaucoup de dieux pour la traquer.
Mais cette homme semble être assez louche, la petite Eve préfère rester sur ses gardes. En tout cas si il veut du mal à quelqu'un qu'elle connait, il connaitra la violence de la descendance de Xena. Comme ca elle n'a pas l'air, mais la jeune fille ne fait pas faiblir la réputation de sa mère, comme on dit tel mère tel fille.


Je sais de quoi l'amour est responsable ou non. Je ne suis pas idiote. Même si je prêche la parole de l'amour, je ne ferme pas les yeux sur ce qui m'entoure.

Eve sais trés bien que l'amour n'est pas la seule chose au monde. Même elle pense que si le cœur peut trahir, les épées ne mentent jamais. Mais avoir un cœur sombre ne fait que voilé la face, alors que la vrai puissance ce trouve dans les endroits les plus pure, mais ca peut de gens arrive à avoir la puissance et la pureté d'esprit, c'est pour ca que personne n'étais aussi fort que Xena.
Revenir en haut Aller en bas
Sircus
Le Sorcier Crapuleux
>> Immortel Méphistophélès
avatar

Masculin
Localisation : Gaule

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Mar 13 Avr - 15:18

[HRPG : Désolé du retard, j'avais du monde chez moi Razz]

Le discours de cette fille amusait énormément Sircus. Il sentait qu'elle était convaincue de ce qu'elle disait, peut-être bien, mais notre sorcier n'y croyait pas une seule seconde. Pour lui, la seule chose qui guide les hommes sont les choix qu'ils font en leur âme et conscience. Les Dieux ? Eux restaient sur leurs fauteuils divins à observer les hommes se détruire entre eux, mais cela n'était pas le problème de Sircus !

- De toutes façons, je ne vois pas pourquoi je pers mon temps avec une petite folle pleine d'illusions. Sur ce, adieu ! C'est ta mère qui m'intéresse, pas toi.

Soudain, Sircus vit un homme courir, tant bien qu'il put, vers le village et l'assemblée. Il avait du sang sur ses vêtements et il se tenait l'épaule gauche et il boitait de la jambe droite. Il était vraiment mal en point et Sircus eut un rire sarcastique qui était destiné à la fille de Xena.

- Tu crois que c'est l'amour qui est à l'origine de cela ? Voyons voir ce que tu vas faire face à ça, je suis curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Féminin
Humeur : Déterminée
Localisation : Sur la route

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Lun 12 Juil - 21:02

(Tous ca remonte à loin, mais je tien quand même à répondre ^^ )

On dit que la sagesse vient avec l'age. Et pourtant Eve à l'impression d'être beaucoup plus sage que l'homme en face d'elle. Enfin ce n'est peut-être qu'une impression. Mais se qui est sur c'est qu'elle a un esprit beaucoup plus ouvert. Eve ne peut pas sauver tout le monde c'est sur... Mais bon, le plus important c'est qu'on écoute ce qu'elle a à dire et que ses dire soit réfléchit. Même ce genre de discussion prouve que ses discours font réagir les gens.
Il rétorque sans arrêt qu'il ne voit pas pourquoi il reste là, mais dés qu'Eve lui laisse l'occasion de filer, il revient de lui même. Certaine personne sont vraiment
Eve ne sais pas vraiment ce qu'il veut à sa mère, mais il à l'air trés intéressé par celle-ci? La miss le gardera à l'œil et elle parlera surement à Gabrielle si elle arrive à la retrouver. Il y a peut-être des choses qu'elle ignore, elle était tellement loin de sa mère, il a du ce passer plein de chose depuis leurs dernière séparation. elle ne sais pas si cet homme est au courant de la mort de sa mère, mais morte ou pas, si quelqu'un est sur les traces de sa mère, elle ne serra pas loin.


Si tu est sur les traces de ma mère avec une mauvaise intention derrière la tête... Je te conseil de faire attention à tes arrières.

Eve n'est pas du genre à faire des menaces. Elle prévient juste les gens que s'il compte faire du mal, ils auront du soucie à se faire. L'ancienne Livie est aujourd'hui une justicière redoutable. En parlant de justice, voilà qu'une homme blesser débarque dans le village. Ses vêtements montre que c'est un marchant ou un paysan et il est fortement blesser. Le vielle homme ne peut s'empêcher de faire une remarque. La petite Eve ne l'écoute même pas et elle se dirige rapidement vers l'homme blesser. Une fois prés de lui, elle prend le bras droit de l'homme qu'elle passe autour de son cou pour le soutenir et elle commence à l'amener vers un endroit o il pourra s'assoir, un banc pas loin de là.

Qui ta fait ca?

Il y a un groupe de bandit... une dizaine... Ils se dirige par ici... Ils sont piller mon chariot... et ils ont dit qu'ils voulait faire subir la même chose au villageois.

Seulement une dizaine pour s'en prendre à un village. En même temps ca suffit, le village n'est pas grand et des citoyens apeuré pourrais fuir devant la moitié de ces bandits. Le temps qu'il raconte sont histoire, Eve le dépose sur un banc.

Que quelqu'un s'occupe de lui! Je vais m'occuper de ceux qui ont fait ca.

Eve par en courant vers son cheval, elle grimpe dessus et elle part en direction de la bande de malfrats. Au galop, il lui faudra a peine une minute pour se retrouver non loin de ses ennemies. Sur le coter de la route un chariot ouvert, surement celui du marchant un des homme tien le cheval, cinq fouille le contenue, un garde leurs chevaux et les 3 autres sont autour du chariot pour surveiller. Eve stop son cheval à une dizaine de mettre de là. Elle a étais repéré c'est une certitude, les surveillants du chariot se regroupe face à elle.

Si je peut vous donner un conseil... Laisser ce chariot tranquille et rentré chez vous.

Les bandit se regarde entre eux avant de rigoler. L'un d'entre eux fait un pas en avant.

Bien sur ma jolie... Et en quel honneur? Tu compte faire quoi pour nous empêcher d'aller à ce village?

Eve descend de son cheval et elle enlève son espèce de châle en tissue pour laisser apparaitre entièrement son armure de l'époque de Livia.
Un des hommes s'approche d'elle en souriant.


Ta jolie armure ne nous ferra pas fuir, petite!

Eve regarde l'homme de coter avec un petit sourire. Elle va malheureusement devoir sortir les armes face à eux. Enfin avant ca, elle ce doit de prévenir ses futurs adversaires. Eve donne un grand coup de poing dans le nez de l'homme le plus prés d'elle, celui-ci titube un peu en se tenant le nez et puis il tombe à terre sonné par le coup inattendu de la guerrière. Cette dernière a un peu mal à la main à cause du coup, mais elle ne le montre pas du tout.
Les deux autres se précipite alors vers elle, Eve sort son épée et sa dague et quand le premier arrive sur elle, il est reçus avec un grand coup du plat de l'épée dans la tête. L'autre se prend un coup de pied dans le ventre. Eve part un coup d'épée, mais pendant ce temps l'autre lui attrape la main gauche, quand elle tourne la tête l'autre lui attrape la bras droit et en même temps les deux bandit lui mette un coup de genoux dans les bras pour qu'elle lâche ses armes. Une fois ses armes à terre, Eve tire sur ses bras d'un coup pour que les deux homme lâche prise. Elle se baisse pour faire une croche-pieds aux deux en même temps qui se rétame au sol. Elle se laisse tomber à coter de l'un deux pour qu'ils ce prenne un coude dans la tête. L'autre se relève, Eve fait de même et elle lui fonce dessus pour le plaquer au sol et lui mettre un coup de poing dans la tête. Un nouveaux bandit arrive au contact, Eve ne perd pas de temps, elle lui met un coup de pied dans le genoux avant de faire un salto arrière dans le but de mettre un coup de pied dans la tête de l'homme, qui tombe à terre. Eve fait une roue pour récupérer ses armes au sol. Deux commençais à aller vers elle, mais leur chef les arrêtent pour y aller lui.
Quand il commence à attaquer, Eve part le premier coup d'épée, mais elle s'aperçois qu'il a beaucoup de force. Au bout de quelque coups ans le vent, Eve se reçois un coup d'épée qui la blesse au bras. Elle commence à en avoir marre de ce battre donc elle lance ses deux armes sur l'homme et pendant qu'il essaye de les éviter, Eve lui saute dessus pour lui faire la prise de la planchette japonaise. Une fois l'homme au sol, Eve récupère sa dague et elle va derrière lui pour lui mettre la dague au coup.


Dernière chance... Partez ou mourrez!

C'est bon on s'en va!

Eve attend un peu que les autres monte sur leurs chevaux pour relâcher le chef qui court vers sa monture pour partir lui aussi. La jeune femme récupère son épée encore au sol et elle range se deux armes. Elle se dirige ensuite vers le chariot pour prend les rennes du cheval avant de monter sur le sien, direction le village. A peine a t-elle commencé à avancer qu'elle voit quelque villageois qui étais venue voir le combat.
La guerrière pacifique va rendre le chariot à son propriétaire avant de reprendre la route, son travail ici est terminé. Dés qu'elle arrive au niveaux des villageois ceci a remercie d'avoir repoussé les bandits. Enfin avant de partir elle va acheter un bandage et elle va un peu nettoyer sa blessures qui est assez douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Sircus
Le Sorcier Crapuleux
>> Immortel Méphistophélès
avatar

Masculin
Localisation : Gaule

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Jeu 22 Juil - 23:31

[HRPG : Wow ça c'est du post ! Encore désolé du retard Embarassed]

Sircus était resté au village aux côtés de l'homme blessé, car il avait vu quelque chose que la jeune impudent n'avais pas su voir. Les blessure que cet homme avait, en particulier sur les bras, étaient des scarifications qui ne lui étaient pas inconnues. En effet, il avait vécu une situation semblable aux abords de la ville de Tolosa. Ces marques montrent que les hommes qui ont fait ça à ce villageois sont des adorateurs de Mephistophélés, l'ancien maître des enfers avant que Xena vînt le détruire avec l'aide de sa jeune blondinette et de...sa fille : Eve.

Ce que Sircus trouvait bizarre, c'était qu'un démon mort avait encore des adorateurs. Comment était-ce possible ? Sircus pensa alors aux évènements étranges de ces temps-ci, dont il faisait partie également : les résurrections. Mais ce phénomène touchait-il aussi les démons ? Pourquoi faire revenir des démons ? Ce n'était pas logique, car tout le monde sait qu'il n'y a pas plus puissant dans le monde des esprits qu'eux, surtout quand ils se réunissent pour se venger de quelqu'un. Si Xena était de retour, Sircus ne donnait vraiment pas chère de sa peau...

Voyant que la jeune brunette n'était pas de retour, Sircus décida d'aller voir ce qui se passait et voir comment elle se débrouillait seule. Avec un rictus certain, Sircus courra en direction de la bataille et une fois arrivé à l'endroit voulu, il l'observa se battre et cette fois il n'en douta plus une seconde :Eve était bien la détentrice du grand pouvoir qui appartenait autrefois à Xena. Il lui fallait rester avec elle jusqu'au jour où il trouverait le moyen de lui voler ce pouvoir. Il fit aussi vite qu'il pouvait pour retourner au village avant Eve et il y parvînt.

Comme si de rien n'était, Sircus l'attendait au centre du village où la population n'avait plus envie d'écouter ces bêtises d'amour et de paix. Il s'approcha de la jeune "guerrière pacifiste" et lui lança droit dans les yeux :

- Je crois que nous devrions remettre notre joute verbaleà un autre jour fillette. Pendant que tu étais occupée à te battre telle Livie la championne de Rome, tu n'as pas vu le plus important, à croire que cette partie de toi n'est pas totalement morte. Est-ce que tu as vu, ou entendu parler de ces phénomènes étranges qui parlent de "retours à la vie" ?

*Si elle me répond que c'est l'intervention du pouvoir de l'amour, je pars sur-le-champ !* pensa-t-il.

- Les hommes que tu as attaqués sont des adorateurs de Mephistophélès à en juger par ces marques. Je soupçonne le retour de ce dernier dans notre monde et toi et moi savons quel danger il représente. Je pourrai le battre seul, mais je sais à quel point toi et lui êtes liés donc je te propose donc de m'accompagner. Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Eve

avatar

Féminin
Humeur : Déterminée
Localisation : Sur la route

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Ven 23 Juil - 1:42

(Le plus grand retard a étais de moi. Fallait que je me rattrape ^^ )

En voyant un homme blesser, la justicière qu'elle est aujourd'hui a penser avant toute chose de faire partir les malfrats en direction du village. Certain ne serrait pas partie comme ca face à dix hommes, mais entre son passé et sa mère, Eve n'a aucune crainte et aucune difficulté à battre dix homme de ce genre là.
Aprés 25 ans passé dans la tête de Livie, elle oublie parfois de réagir comme Eve, surtout depuis qu'elle a reprit les armes. Enfin ca, c'est une histoire qui ne regarde qu'elle. Tant qu'elle est en paix avec elle même, c'est le principale. Bref...
Aprés ca petite bataille contre les méchants, Eve revient au village avec le chariot. Une fois dans le village elle descend de sa mouture et elle attache les chevaux du chariot a une barrière prévue pour ca. Eve avance dans le village dans l'espoir de trouver un magasin où elle pourra acheter des bandages pour sa blessure au bras. Mais alors qu'elle marchais en se dirigeant vers le centre du village, le vielle homme revient la voir. Il ne lâche donc jamais l'affaire... Eve écoute quand même ce qu'il a à dire, l'homme ne perd une occasion de rajouter du sarcasme dans ses paroles. Il y a du vrai dans ce qu'il dit Livie n'est pas totalement morte, son armure et son épée le prouve. La suite de ses paroles passe déjà un peu mieux.


Oui j'ai déjà entendu parler de ce genre de chose.

De toute façon il n'y a pas grand chose qui échappe au oreille de la petite Eve. Dés qu'il se passe quelque chose, elle le sais assez rapidement. Mais elle ne comprend pas trop, pourquoi il lui parle de ca. La suite lui révèle plus d'information sur ses dires précédent.

Pour le moment je n'est pas assez d'information sur le possible retour de ce démon. Et j'ai d'autre personne à rechercher. Je ne voit pas pourquoi je t'accompagnerais, je n'est aucune confiance en toi. Je me méfie des gens qui on le cœur aussi noir que le tien!

Si un jour elle doit combattre contre l'ancien roi des enfers, Eli lui enverra un message et elle croisera tôt ou tard la route du démon. Mais pour le moment elle doit tenter de retrouver Gabrielle.
Depuis qu'elle suit et qu'elle répand la parole d'Eli, elle à reçu le don de voir ce que sont les gens à l'intérieurs. Le mensonge ne sert à rien avec elle. Peut être que cet homme veut vraiment qu'elle l'aide à vaincre Méphistophélès, mais ses intentions ne sont pas totalement pure. Il veut quelque chose de mal. Une partie de son cœur semble être du bon coté, mais il y a beaucoup de noir autour.
Revenir en haut Aller en bas
Sircus
Le Sorcier Crapuleux
>> Immortel Méphistophélès
avatar

Masculin
Localisation : Gaule

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Ven 23 Juil - 15:05

Les paroles de la jeune messagère n'étonnait en rien Sircus. Depuis qu'il était de retour sur cette terre, et même bien avant, il savait que son coeur ainsi que son âme n'était pas tout à fait blanche, mais il aimait ça. Sircus cherchait le profit, quel que soit le camp dans lequel il s'engage tant que cela ne rentre pas en conflit avec ses principes. Il refusait de tuer de pauvres villageois, pas que cela le fasse culpabiliser, mais que cela ne lui apportait rien de se faire passer pour un meurtrier et avoir toute la garde royale sur le dos et vivre comme un assassin toute sa vie. Sircus est un mercenaire, pas un assassin.

Le manque d'intérêt d'Eve envers Méphistophélès étonnait Sircus. Il s'attendait à ce que cette révélation fasse réagir la jeune brune, mais surtout pas à ça. Il fallait trouver autre chose qui la fasse réagir sur ça, mais quoi ? Sircus était sournois, il savait qu'il allait réussir.

- Très bien, pars de ton côté, mais ne viens pas t'étonner si tu vois des villages dévastés par le chaos et la haine. N'oublie pas que Méphistophélès est un démon très puissant, et qu'il peut sans problème empêcher les messages d'Eli d'arriver jusqu'à toi...

C'est vrai, cet argument n'était pas le meilleur, mais c'était tout ce qu'il avait trouvé jusqu'ici. Quoi que...

- Ah j'ai compris ! La recherche de Gabrielle et transmettre ton message d'amour sot les deux choses les plus importantes ! Après tout, peu importe que quelques villageois soit infecté par le fléau, tu es tout simplement incapable de te débrouiller sans ta pauvre mère. Et ne me dis pas que tu as battus ces pauvres adorateurs, j'aurai pu en faire autant sans lever le petit doigt.

Après ces paroles, Sircus se mit en routedansla direction où sont partis les hommes qu'Eve a attaqué quelques minutes auparavant. Il espérait que la jeune Eve le suivait, sinon il allait devoir vaincre l'un des démons les plus puissants de ce monde seul et bien que Sircus était puissant seul, il ne savait pas s'il allait pouvoir résister longtemps face à Méphistophélès. Il ne cherchait pas à protéger le monde, loin de là, mais ses intérêts personnels. En effet, quel renommé il aurait s'il réussissait à vaincre ce démon, et si Eve le suivait, il pourrait profiter de la bataille pour mettre la main sur ce pouvoir tant convoité...


Revenir en haut Aller en bas
Neverybody

avatar


MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Jeu 26 Aoû - 23:17


Méphistophélès
*****************

Le démon, tapit dans l'ombre des arbres observait la jeune pacifiste continuer son chemin à l'opposé duquel il le voulait. Cette petite garce, aussi têtue que sa mère prenait toujours les décisions auxquels on ne s'attendait pas. Méphistophélès, continua son ascension, tantôt proche, tantôt éloigné d'Eve, il voulait l'effrayer sans la faire fuir.
Le démon trouva qu'il était assez loin du village pour pouvoir s'entretenir, gentiment, avec Eve.Il émit une sorte de rire, étrange, affreux, tout à fais démoniaque. Méphistophélès frappa dans ses mains et se rapprocha lentement de la lumière du jour, du sentier, de sa proie.

- Bonjour ma mignonne. Content de me revoir ? Je t'ai longtemps observer, tu as bien grandi dit donc.dit-il un sourire magistral sur ses lèvres dévoilant toutes ses pointues dents.

Méphistophélès tourna lentement autour de l'enfant, quelques fois il frôlait de ses mains ses cheveux, c'était dur pour lui de ne pas l'étrangler maintenant il avait besoin d'elle et il le savait. Il fallait patienter, se délecter de l'attente de sa peur qui plongeait dans l'égo du démon.

- Tu me croyais pas revenu hein ? Surprise ! dit-il en écartant les bras.

- C'est dommage pour toi d'avoir pris ce chemin. Je suis persuadée que ta catin de belle-mère est ravie là ou je l'ai mise. reprit-il en faisant un clin d'œil.

Le démon, savait qu'elle avait peur, les enfants on toujours eu peur de lui, ce n'est pas elle qui allait changer les choses. Le démon savait qu'elle mourait d'envie de le tuer, si seulement elle pouvait se tenter à un risque aussi stupide il n'aurais pas fait longtemps avec sa vie. Quelque coups, un ou deux membres arrachés et la petite brune ne ressemblerait plus à rien. Finit ses petites formes et ses yeux remplis de défi, ces yeux, ceux de Xena.

Le démon savoura l'instant, et en courant vers les branchages dans la forêt il hurla à l'intention d'Eve.

- Profites de tes derniers instants gamine, bientôt croit-moi, tu rejoindra ta mère.

Et dans un dernier rire gutturale disparu de la vision de tout humain. Mais si l'on observait l'ombres de touts êtres vivant on pourrait voir les deux yeux jaunes du démon des enfers.


Dernière édition par Neverybody le Sam 16 Oct - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sircus
Le Sorcier Crapuleux
>> Immortel Méphistophélès
avatar

Masculin
Localisation : Gaule

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Sam 16 Oct - 17:52

Spoiler:
 

Sircus marchait lentement, regardant très souvent derrière lui, dans l'espoir de voir la petite Eve le suivre.

Mais rien... Pas d'Eve, ni d'âme qui vive.

Le Sorcier Crapuleux s'arrêta et soupira avec force.

*C'est pas possible ! Elle ne m'a vraiment pas écouter !*


Le camps des adorateurs du démon, ne devait pas être très loin. Surement à quelques chandelles de là où il était.

Il décida de rebrousser chemin en direction du village afin de la persuader de le suivre et de mener se combat avec lui.

Lorsqu'il arriva là-bas, il ne la vit toujours pas.

- Mais où est-elle allée, cette petite sotte ?

Le sorcier commençait à s'impatienter. C'est alors qu'un sourire se dessina sur son visage.
C'est une image assez rare de notre homme avide de pouvoir.

Sircus avait plus d'un tour dans son sac.
Toutes ces années à accroitre ces pouvoirs et sa puissance, lui avait permis d'être un sorcier redoutable.
Il ferma alors les yeux un instant et inspira profondément.

Le sorcier espérait ainsi ressentir l'essence d'Eve et de pouvoir la retrouver ; où qu'elle soit.
Cependant, ce qu'il perçu, lui fit arrêter le cœur.

*Qu'est-ce que c'est que cette essence ? Elle est si sombre...*


Il ouvrit alors les yeux d'un seul coup, lorsqu'il comprit de qui il s'agissait :

- Méphistophélès !

Il courut ! Courut aussi vite qu'il le put dans la forêt.
Direction ? Peu importe... Il ne savait pas.
Il suivait simplement une sorte de ruban sombre et invisible à l'oeil d'un simple humain.

Il contourna les arbres, sauta par-dessus des bosquets, puis repris un chemin de terre.

Alors qu'il s'apprêtait à emprunter la route qui serpentait dans la forêt, il s'arrêta net.

*Plus rien ! Mais où est-il passer ?*


En effet, Sircus ne le ressentait plus... Le ruban sombre avait disparu et avait laissé place à un ruban blanc, taché de petites gouttelettes rouges : c'était celui d'Eve.

Il continua sa route à pas plus calme.
Plus de quoi paniquer maintenant... Eve était seule et en sécurité.

C'est là qu'il la vit.
Elle était là, debout, arrêtée, regardant dans le vide.

- Eve ! Tout va bien ?, fit-il en s'approchant et en posant une main sur l'épaule de la fille de la princesse guerrière. Que c'est-il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Maitre

avatar

Féminin
Humeur : -
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   Jeu 4 Nov - 23:41

[HRPG : Ce topic n'ayant toujours pas de réponses de la part d'Eve, je dois donc le finir pour libérer le personnage de Sircus]

Sircus arriva à l'endroit où Eve avait rencontré son ancien ennemi Méphistophélès. Ce dernier, étant partis, laissa la jeune guerrière pacifique dans la plus grande des perplexités. Lorsque le sorcier arriva, il fit preuve d'une compassion inconnue jusqu'ici envers cette "jeune sotte" comme il aimait l'appeler. Un grand doute s'installa dans l'esprit de Eve, elle qui croyait l'ancien démon détruit par sa mère, comment un montre pareil aurait pu revenir des morts ? Cela ébranlait tout ce en quoi elle croyait jusqu'ici, le pouvoir d'Eli était-elle vraiment la seule solution pour tout ? Quant à notre sorcier, toujours avide du pouvoir que devrait avoir Eve, se résolut à la suivre pour le moment.

Lorsqu'Eve reprit ses esprits, Sircus tant de la résonner à l'accompagner et c'est ce qui se passa. Eve, remontée comme jamais, été prête à tout pour détruire une bonne fois pour toute ce démon de Méphistophélès. Sircus, quant à lui, monta un plan pour récupérer ce pouvoir qu'il attendait depuis si longtemps, un plan qu'il mettra à exécution lors de la bataille finale contre Méphistophélès. Tout deux se mirent alors en route vers le temps de ce démon, ils suivirent les traces des sbires que Eve avait affronté précédemment...

*******************************************************

Ils marchèrent durant trois jours où les deux compagnons apprirent à se connaître, surtout Sircus envers Eve car notre sorcier n'aimait pas tellement parler de lui. Par conséquent, de grands débats sur le message d'amour que Eve voulait faire passer au monde entier, Sircus trouvait cela complètement stupide. Lui, il essayait d'en apprendre plus sur ce pouvoir. Il posa énormément de questions sur Xena, sur elle et Gabrielle. L'heure de gloire de Sircus allait bientôt arriver, il fallait encore un peu de patience à notre sorcier.

Après un long voyage de plusieurs jours, les deux compagnons arrivèrent enfin à destination. Le pouls de Sircus comme celui de Eve augmentait d'une façon que seul un Dieu pouvait expliquer. Une fois préparés psychologiquement et physiquement à la bataille qui se préparait, chacun sortit son arme. Eve ses deux épées et son armure et Sircus son bâton et son manteau protecteur. Avant tout, Sircus lança un sort sur Eve et lui-même pour ne pas être ensorcelé par les pouvoirs du démon et rester lucide, mais il ne pouvait rien contre les dégâts physiques, la guerrière devra se débrouiller toute seule pour sa défense.

*******************************************************

Ils entrèrent dans le temple, personne ! Du moins les 20 premières secondes car toute une bande de sbires les attaquèrent. Eve se bâta farouchement et Sircus, quant à lui, la laissait faire et l'observa. Il envoyait en l'air certains ennemis qui auraient pu atteindre la guerrière cependant, il ne fallait pas que son précieux butin soit endommagé, pourquoi faire toute cette route après tout ? Il s'amusait beaucoup à ce petit jeu, il avait l'impression d'être si puissant face à tous ces insectes de mortels ! C'est alors que Méphistophélès apparut, la bataille pouvait enfin commencer par Sircus.

Pour commencer, il tenta quelque chose afin de protéger un peu plus Eve, ce qu'il appelait le "scutum trans sepulcrum" et ses deux épées commencèrent à devenir noir à la fin du sortilège de "umbra telo". Seulement ce fut une grande erreur car, Méphistophélès étant un démon de l'ombre, chaque coup qui lui portait Eve à cause de ce sortilège le renforçait, comment avait-il pu commettre cette erreur ? Il annula le sort et s'attaqua directement au démon avec des sorts qui ne relevaient pas de l'ombre, difficile cependant pour un sorcier. "Hostias errit" semblait être un bon sort, il consistait à retourner l'esprit de tous les défunts du démons à se retourner contre lui, et il y en avait beaucoup.

Le démon fut énormément affaiblie par ce sort et Eve en profita pour attaquer de plus belles et le démon flanchait de plus en plus. Sircus, jaloux, refusa de se faire voler la vedette. Confiant, et croyant désormais qu'il pourrait battre le démon seul, il décida de mettre son plan à exécution pour voler l'aura d'Eve qui décelait le grand pouvoir de la princesse guerrière. pour ce faire, le sort "Erit Propesii" était de vigueur ! Il consistait à aspirer l'aura de Eve, ce qui la rendait plus vulnérable aux attaques du démon qui reprenait peu à peu de sa vigueur. Seulement, Sircus s'aperçut que Eve n'avait rien d'exceptionnelle ! Horreur pour lui ! Il s'était donc trompé sur le compte de la jeune Eve. Le pouvoir devait se trouver dans un autre corps, mais lequel ? Solan étant l'autre enfant de Xena, mais reposant aux Champs Elysées, cela ne pouvait être lui. Il ne restait qu'une seule personne capable de reprendre la puissance de Xena : Gabrielle ! En elle se cachait le pouvoir tant convoité de Sircus.

Seulement, tout n'était pas perdu pour lui, s'il réussissait à vaincre le démon, sa renommé serait d'autant plus grande et il retrouvera Gabrielle assez facilement. Se croyant supérieur au démon, il décida donc de jouer "en solo". Il laissa Eve le fatiguer et Sircus lui apportera le coup finale. Il fallait admettre que la guerrière se battait bien, et lorsque le moment fut venu, Eve leva ses deux épées pour assainir ce dernier coup fatale. C'est à ce moment que Sircus se téléporta à la place d'Eve qui se retrouva donc à la place de Sircus. Il lança le sort "blade profundum", seulement le temps de l'incantation, Méphistophélès, croyant encore que Eve était devant lui, planta sa main dans le ventre de Sircus qui cria de douleur. Il y eût une grande fumée, puis une silhouette se forma devant les yeux de Eve : celle de Sircus.

Celui-ci se retourna et Eve aperçut ses yeux devenus noir désormais. Méphistophélès avait prit possession du corps de Sircus !

- Tu as de la chance petite, cela aurait dû être toi à cette place ! Cependant, grâce à cet imbécile de sorcier, je sais où se trouve ce que cherche mon maître !

Eve ne savait pas quoi répondre, elle était trop faible pour répondre quoi que ce soit. Elle s'évanouit, Méphistophélès aurait très bien pu la tuer, mais cela ne serait pas assez drôle à son goût de tuer quelqu'un dans son sommeil, il reviendra plus tard pour elle. Il disparut dans un écran de fumée et alla retrouver son maître...

--------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Village de Province] Un message d'amour.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Village de Province] Un message d'amour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la reconquête de notre amour...
» AMOUR ENTRE UNE MERE ET SON FILS
» Message étonnant d'un admirateur/trice de Jack.
» Cupidon - Tome 2: Philtre d’amour [Malik & Cauvin]
» Destin d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Xena :: Opisthodome :: Salle des Archives :: Archives Saison 1-
Sauter vers: