Portail  AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atalante
La Chimère de Liocos
avatar

Féminin
Humeur : Inquiète
Localisation : Au Nord de la Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Dim 28 Nov - 20:23

Atalante regarda une charrette d'un fermier passé devant elle. Elle observait l'entrée de la taverne devant elle. Elle traversa la rue, jeta un regard noir à deux hommes qui louchait sur elle depuis plusieurs minutes. Puis elle rentra dans la taverne, il y avait peu de monde car la journée débutait. Sa fille l'attendait devant elle. Elle l'avait sentie depuis quelle était rentré dans le village. Atalante la regarda, celle-ci se tenait pleine de défit, devant elle, vis à vis de sa mère. Atalante s'assit à la plus proche des tables et Léandra la suivit. Léandra regarda sa mère, celle-ci n'avait aucunement envie de lui parler. Léandra éclata :

"Je ne rentra pas ! Tu m'as suffisamment étouffé mère ! Je veux vivre ! Vous le monde ! Et ne pas rester enfermé dans cette maudite forêt. "

Atalante ne répondit pas, elle avait longuement réfléchit et il était peut-être temps qu'elle sorte enfin de son exile. Elle avait appris certaine chose sur le monde, il avait bien changé depuis qu'elle avait été maudite par Déméter. Par exemple, c'était Rome qui régner sur le monde occidental, ça l'avait un peu surprit au début puis elle avait fini par l'accepté. Elle sourit puis répondit à sa fille :

"Et où veux tu allais ma fille ? Et si tu crois que je vais te laisser voyager tout seul, tu te trompe ma fille ?"

Léandra fut surprit, un peu déstabilisé et ne sut quoi répondre. Atalante en profita pour prendre une commande à la serveuse. Atalante s'expliqua :

"Je t'ai protégé mais je crois que tu es enfin grande pour te défendre tout seul, de plus il est temps pour moi de vengé ton père. "

Léandra vit rapidement une expression qu'elle n'avait jamais vu sur le visage de sa mère, et elle n'auguré rein de bon. Par contre, elle savait de qui sa mère voulait se vengé, d'une déesse, Léandra avait des doutes sur ce que voulait faire sa mère. Elle savait aussi que c'était cette déesse qui était responsable à la malédiction qui les transformés en fauve. Léandra soupira, sa colère avait baissé, elle répondit à sa mère :

"Je ne sais pas ce que tu as dans la tête mère, mais je ne resterais pas en arrière."

Atalante ne lui répondit pas, des clients arrivèrent dans la taverne. Léandra regarda les nouveaux arrivants avec attention, chaque nouveau visage l'intéresse, elle analyse ces personnes comme des choses nouvelles et comme des potentielles proies. Son esprit étant mi-félin mi-humaine depuis sa naissance, elle avait donc des reflexes assez étranges, mais pour elle tout à fait normal...


Dernière édition par Atalante le Mar 30 Nov - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Guerrière Nomade
avatar

Féminin
Humeur : Calme
Localisation : Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Lun 29 Nov - 17:24

Depuis leur séparation lors de leur rencontre avec Perséphone, Ayame avait perdue de vue Attys, elle se dit qu'un jour où l'autre leur route finiront par se croiser, pour l'instant, elle devait se concentrr sur ces recherches, ces rêves ne cessent de la hanter nuit après nuit, elle savait qu'il était impératif de trouver ces deux femmes. Mais lorsqu'elle les aura trouvé, que devra-t-elle faire ensuite ? Elle n'en savait toujours rien. Et pourquoi devait-elle les trouver ? Quelle en était la raison exacte ? Malgré ces nombreuses méditations, Ayame n'a toujours pas trouvé de réponses mais elle sait qu'un jour toutes questions obtiennent leur réponses mais pour cela elle devra se montrer patiente.

Ayame arriva dans un petit village, fatiguée et presque affamé, elle décida d'entrer dans une taverne afin de se restaurer et de reprendre des forces. Elle s'installa à une table au fond de la taverne, elle croisa le regard d'une femme qui lui rappela Attys, elle était accompagnée par une jeune fille plus jeune, elle les regarda un instant puis appela le tavernier pour lui commander à boire et à manger. Dommage que dans ce pays, il n'y ait pas de sake, elle en avait vraiment besoin de temps en temps cela faisait du bien d'en boire mais bon elle se contentera d'eau et de nourriture. Le propriétaire lui apporta sa commande que la jeune fille paya, sa bourse commençait à s'amincir de plus en plus, elle commençait à se demander comment elle allait payer ses dépenses, elle n'allait tout de même pas se faire payer pour protéger un village ou autre se serait un déshonneur pour elle et surtout pour son maître.

Ayame prit une bouché qu'elle avala de bon coeur puis au loin, on entendit un cris, il n'était pas humain et il venait encore moins d'un animal, le silence s'installa dans la taverne, tout le monde se demanda si le cri allait encore retentir, s'il allait se rapprocher. Le silence était à son comble et une atmosphère pesante s'emparait de l'endroit ainsi que des gens présent. Le tavernier était encore à côté d'Ayame et il dit dans un chuchotement de peur que le malheur ne tombe sur leur village même si apparemment c'était déjà le cas.

- Le monstre, il est à nouveau là........

Ayame vit de la sueur couler sur le visage de l'homme, il était devenu pâle, la peur se lisait dans ces yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Atalante
La Chimère de Liocos
avatar

Féminin
Humeur : Inquiète
Localisation : Au Nord de la Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Mar 30 Nov - 16:26

Léandra fixa une femme qui venait d'entrée, elle était étrange, ces yeux tout plissé et ses cheveux tout noire. Léandra remarqua aussi que la peau de la femme était aussi d'une teinte légèrement jaune. Elle se demanda si, elle n'était pas malade, elle pencha pour un probléme de foie. Elle se dirigea vers la table où la femme venait de commandé une boisson et un repas chaud. Atalante se leva pour intervenir quand un monstrueux rugissement ce fit entendre. Elle entendit le tavernier dire que c'était la chimère qui s'approchait. Mais Atalante étant cette chimère, n'en fut pas convaincue.Elle se demandait si ce n'était pas un monstre que Démeter avait envoyé et qui avait enfin retrouver sa trase quand elle était sortie de la forêt.

Léandra entendit, elle aussi le rugissement, mais n'y prêta gère attention. Elle ne prêta qu'une attention très fugitive au tavernier. Puis elle s'installe à la table, comme si de rien était et demanda naïvement :

"Mademoiselle, vous êtes malade ? Je peux vous soigné vous savez ?"

Léandra n'avait pas l'attention de paraitre moqueuse ou bien insolant, mais sa nature de guérisseuse prenait le pas sur le reste, sa méfiance très féline ou son arrogance qui lui venait de son grand-père un des ancien-roi de Sparte. Elle fut rapidement rejoint par sa mère qui lui dit un peu inquiète :

"Ma fille ne veut-tu bien laissé cette jeune femme tranquille. Elle a due faire un long voyage pour arrivait ici, et je ne pense pas que c'est pour se faire embêté à l'arrivée."

Léandra soupira devant sa mère, mais se défendit :

"Mais elle est malade, et je peux l'idée... Tu n'as pas vu comme ça peau et jaune, et ses yeux tout plissé... elle doit avoir un grave probléme au foie... Peut-être aussi à la rate..."

Atalante sourit, puis éclata de rire, elle ébouriffa la chevelure de sa fille et lui répondit :

"Mais elle n'est pas malade, C'est juste qu'elle vient de très loin et chez elle tout le monde on les yeux bridée et la peau de cette couleur... Elle est même très pale pour son pays, un signe de qu'elle vient d'une bonne famille."

Atalante avait pendant ses voyages eu l'occasion d'aller en orient, et après étant la monture de Déméter, elle avait souvent rencontrait des divinité orientale. Bien qu'elle ne savait pourquoi Déméter le fessait....

Léandra un peu confuse, se tourna vers la voyageuse de l'orient et lui demanda :

"Voulez-vous me pardonnez madame, je ne pensais pas à mal. Pour me faire pardonner, laissez moi vous payez votre repas. "

Atalante sourit et inclina la tête, elle accepta que Léandra payée le repas à cette étrangère. C'était la moindre des choses après ce qui venait de se passé....
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Guerrière Nomade
avatar

Féminin
Humeur : Calme
Localisation : Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Mar 30 Nov - 17:01

Ayame prit une autre bouchée de légume et l'avala sans plus faire attention à cette créature qui avait hurlé un peu plus tôt, de toute manière tout était redevenu calme comme si rien ne c'était passé et la bonne humeur ainsi que les rires résonnèrent à nouveau dans la taverne.

Ayame regarda autour d'elle, bien qu'elle avait l'habitude de la solitude, la présence de ces compagnons de route lui manquait beaucoup. Ounech avait disparut et Attys également mais ce qu'elle trouvait étrange, c'est c'était réveillé en dehors de la grotte, bien plus loin que la falaise qu'elle avait monté avec ces amis.

Une jeune fille vint vers elle, Ayame leva la tête et reconnu celle qui accompagné l'autre femme.

"Mademoiselle, vous êtes malade ? Je peux vous soigné vous savez ?"

Ayame fut surprise par ces paroles mais aussi touché à la fois, elle en conclu qu'elle n'a jamais dû voir encore des voyageurs venant des pays d'Orient. Ayame écouta l'échange des deux femmes, elle comprit que c'était sa mère et sa fille. Ayame se souvenait elle aussi, de la complicité qu'elle avait avec sa mère bien que parfois sa mère la réprimandait à cause de sa flemmardise à toujours traîner près du Lac, mais d'un autre côté, c'est sa flemmardise qui l'a sauvé.

"Mais elle n'est pas malade, C'est juste qu'elle vient de très loin et chez elle tout le monde on les yeux bridée et la peau de cette couleur... Elle est même très pale pour son pays, un signe de qu'elle vient d'une bonne famille."

"Voulez-vous me pardonnez madame, je ne pensais pas à mal. Pour me faire pardonner, laissez moi vous payez votre repas. "

- Il n'y a rien à vous pardonner, au contraire vous n'avez rien dit de mal au contraire je vous remercie pour votre sollicitude. Mais j'ai déjà payé pour mon repas mais en échange, vous pouvez me tenir compagnie, j'en serai ravie.

Ayame s'arrêta un instant pour permettre à ces deux femmes de s'installer à sa table, elle sourit à chacune d'elle puis revint sur les paroles de la mère.

- Mais il y a une erreur dans vos paroles madame, je ne suis qu'une simple fille de paysan.



Revenir en haut Aller en bas
Atalante
La Chimère de Liocos
avatar

Féminin
Humeur : Inquiète
Localisation : Au Nord de la Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Mer 1 Déc - 18:27

Léandra sourit de tout ses dents, qui était étrangement blanche et un peu trop pointue pour une simple humaine. Elle voyait que des avantages à tenir compagnie à cette voyageuse de l'orient. Léandra s'installa sans demandait l'avis de sa mère, elle sourit à la jeune aventurière. La mère, elle réfléchissait à de quelle peuple chinois, elle pouvais venir, des Han, des Qin, Chu ou peut-être de Zhao. Atalante aimait toujours trouvé d'où venait les gens qu'elle rencontrait. Mais quand elle la contre dit, elle lui dit qu'elle était une simple fille de paysan. Atalante fut un peu déboussolée, elle s'assit car finalement cette femme était assez surprenante. Puis elle se rappela un mythe chinois sur les habitants d'un archipel de la mer à l'est de leur empire. Elle se demanda si elle n'était pas originaire de là-bas. Elle commanda un repas, deux volailles, une pour elle et une pour sa fille qui sourit de nouveau.

Atalante demanda quand sa commande fut prise :

" - Si nous devons, vous tenir compagnie, j'aimerais savoir, comment vous appelez ? Et si je ne suis pas indiscrète, vous n'êtes pas chinoise. Je ne me trompe pas ?"

Léandra regarda sa mère, elle aussi se posait cette question et elle était contente que sa mère l'ai posé à sa place. Puis elle dressa l'oreille, le cri inhumain qui avait retenti plutôt et qu'elle n'avait pas fait attention résonna de nouveau dans le village, mais il s'était rapprochait indéniablement. Et une légère odeur de soufre atteint les fines narines d'Atalante et de Léandra. Les villageois ne sentaient rien, mais était terrifié par ce qui se rapprochait de leur village. Atalante ne dit rien, elle attendit la réaction de l'asiatique.

Léandra, elle se tourna vers le taverner qui amenait deux poulets rôti. Atalante paya sous les yeux affamé de sa fille. Puis le taverner posa les deux assiettes sur la table, et Atalante stoppant l'élan de sa fille, lui tendit un couteau. Léandra surprit pris le couteau dans la main droite, et regarda sa mère manger délicatement la volaille avec cette instrument et quand elle utilisa pour une fois ses doigts, elle le fit avec une civilité qui perturba sa fille. Qui essaya d'imiter sa mère...
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Guerrière Nomade
avatar

Féminin
Humeur : Calme
Localisation : Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Mer 1 Déc - 19:24

" - Si nous devons, vous tenir compagnie, j'aimerais savoir, comment vous appelez ? Et si je ne suis pas indiscrète, vous n'êtes pas chinoise. Je ne me trompe pas ?"

Ayame fut surprise par la perspicacité de cette femme, il est vrai que l'on connait assez mal le Japon, d'habitude les autres gens s'obstine à croire que c'est une chinoise, les étrangers connaissent mal son pays. Elle se redressa fier et souriante.

- En effet vous avez raison, je ne suis pas chinoise mais japonaise, je m'appel Ayame. Et vous ?

Un cri retentit à nouveau alors que le tavernier apporté la commande aux deux femmes, Ayame tendit son oreille et mit ces autres sens aux aguets tel un animal écoutant le bruit qui le dérangeait durant son repos. Un mauvais pressentiment commença à s'emparer de la jeune guerrière, elle pressentait que quelque chose allait arriver, les autres clients avaient beau ignorer ce cri mais ce dernier retentit encore et encore. Comme si celui qui en était le coupable voulait prévenir de son arrivé.

Quelque uns des clients qui ressemblaient fort à des guerriers et à des mercenaires sortirent afin de voir ce qui se passait. Ayame se leva à son tour trop curieuse et inquiète de ce qui était sur le point d'arriver, elle s'excusa auprès des deux femmes et se dirigea vers la porte, le tavernier essaya de lui en empêcher, une manière de la protéger, Ayame mit une main sur son épaule et lui dit :

- Ne vous en faites pas.....

Lorsqu'elle sortit, Ayame rejoignit le groupe de guerrier qui tournait dans tout les sens afin de savoir d'où provenait cette étrange cri qui vous glaçait le sang. Ayame leva la tête et vit de la fumée au loin, elle arqua un sourcil, la fumée ne présageait rien de bon mais elle ne pouvait pas foncer tête baissé sans savoir à qui elle allait faire face. La patience est maître de la réussite parfois, c'est ce que son maître lui disait et Ayame savait qu'il avait raison.

Le cri retentit encore mais cette fois plus fort, la jeune femme du ce boucher les oreilles tellement ce cri était aigu et déchirant, on avait l'impression que tout le malheur s'abattait sur ce village qui à son arrivée était joyeux et vivant. Les mères rentrèrent avec leurs enfants afin de s'y cacher, les hommes eux, sortaient armés, prêt à faire face au monstre.

D'ailleurs Ayama se crispa, ce cri s'il appartanit à Nue, un démon bien connu au Japon est dont le cri annonce malchance et maladie. quelque chose allait-il s'abattre sur ce village ?
Revenir en haut Aller en bas
Atalante
La Chimère de Liocos
avatar

Féminin
Humeur : Inquiète
Localisation : Au Nord de la Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Jeu 2 Déc - 0:29

Atalante sourit, elle avait bien vu, la voyageuse ne l'avait pas contredit, elle était une japonaise. Atalante retient le nom, il lui semblait que c'était comme ça qu'elle avait entendu un dieu parlait de l'archipel qui n'était pas sous leur contrôle , alors qu'elle était sous forme de lionne. Puis elle leur donna son nom, avant de leur demandait le leur. Léandra répondit :

"Heureux de faire votre connaissance Ayame, Je suis Léandra et voici ma mère Atalante la chasseresse, fille ..."

Atalante la coupa :

"Je pense que c'est bon, Léandra..."

Puis un autre rugissement coupa Atalante, qui fronça des sourcilles. Léandra montra les dents, pas dans un sourire, mais dans un grognement. Atalante lui fit signe de se taire, mais heureusement Ayame ne vit rien, elle était partie voir comme d'autre guerrier se qui se passé dehors dans le village. Léandra profita que la taverne était presque vide, pour dire :

"Mais mère, c'est un rugissement de défit. Et il est sur notre territoire, nous devons l'y chassé...."

Léandra ne résonnait plus comme une humaine, le rugissement inhumain avait réveillé son instinct félin. Elle avait du mal, à contrôlé son grognement. Atalante, elle regarda son repas, puis ce-lui de sa fille, elles avaient déjà payer leur repas, mais ne l'avait pas fini. Atalante grogna, elle-même et annonça à sa fille :

"Soit, il nous gâche notre repas et nous défit. Nous ne le laisserons pas impuni. Vient ma fille."

Atalante se lève, Léandra la suit, Atalante ouvre la porte de la taverne puis regarde la foule de mercenaire et leur cri :

"Les mecs, moi et ma fille, on va chassé la chimère. S'il y en a parmi vous qui veulent le faire aussi, venez sous mon commandement. Sinon, restez là comme des lâches."

Les mercenaires regardèrent les deux femmes qui venaient de sortir de la taverne. Certain mataient de façon ostentatoire la plus jeune des deux femmes. Mais l'autre, celle qui venait de prendre la parole, ils la surveillaient avec attention, certain savait déjà que c'était une adversaire de poids. Un mercenaire osa malgré tout, dire :

"Et ma poulette, si on ne veux pas être sous ton "commandement" ? Par contre, je ne suis pas contre que ta fille soit sous Mon "commandement"..."

Il fini sa phrase par un rire gras et chuchota des propos surement grivois à ses compagnons. Atalante sourit, puis fit un signe à sa fille. Celle-ci vive comme un chat, s'élança sur le mercenaire et sans que personne ne put réagir, elle lui brisa un bras. Puis se replia vers sa mère, celle-ci dit :

"Bon, d'autre hommes ont d'autre suggestion ? Non, alors qui veux venir chassé une chimère ? Un lion avec deux têtes et qui crache du feu ?"

Un guerrier qui ne fessait pas partie des mercenaires, s'avança et dit curieux :

"La chimère n'avait pas était tué par Bellérophon ?"


Atalante regarda le guerrier, sa peau noir ne la choqua pas, et il lui semblait qu'il était efficace et l'usure sur son épée lui donnait raison. Elle lui répondit donc gentiment :

"Elle a surement était ressuscité. Mais c'est bien la chimère, ce rugissement," Atalante s'avançait un peu, car le rugissement ne correspondait pas à celui d'un lion ou d'une chèvre... mais plutôt à un canidé mais de quelle sorte, Atalante avait aucune idée, elle se demanda bien, ce que ça pouvait être... "et cette odeur de plus en plus forte de soufre... C'est bien une chimère... Quoi que... peut-être pas celle de Bellérophon."

Léandra regarda la voyageuse asiatique, elle se demanda si elle viendrais avec sa mère et elle. Le guerrier noir intrigua beaucoup la jeune femme, mais elle avait déjà vu des mercenaires de cette couleur de peau, ils n'étaient seulement pas vivant...

Le guerrier noir et quatre autres hommes armés accepta de suivre Atalante, mais le groupes d'une vingtaine de mercenaires refusa. Atalante sourit et se dit qu'elle avait surement pas besoin d'autre recrue en plus, bien qu'elle aurait pas refusait l'aide d'Hercule, ou de Cadmos le fondateur de Thèbes, qui épousa la belle Harmonie, fille d'Aphrodite et d'Arès. Mais Atalante n'avait semble-t-il rien à envier à ces demi-dieu. Et sa fille était pas en reste non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Guerrière Nomade
avatar

Féminin
Humeur : Calme
Localisation : Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Jeu 2 Déc - 1:00

Ayame regardait partout, surtout là où elle apercevait la fumée, elle ressentait que ce démon était bien le Nue, ce cri, on ne l'oublie pas et les sentiments de douleur, de tristesse et de désespoir non plus. Ayame réfléchissait. Pourquoi un démon japonais viendrait dus les terres des Dieux grecques ? Non c'était stupide, c'était sûrement une chimère qui avait le même cri que le Nue.

C'est alors qu'elle vit Atalante et Léandra, elles firent face aux guerriers, droite et fière, Ayame sentait en elle, l'aura des grandes guerrières, surtout que leur physique et leur regard la conformait à cette pensée.

Ayame écouta avec intention l'échange d'Atalante avec les autres guerriers, vu leur expression, ils savaient à qui ils avaient à faire. Ayame se sentait d'un coup moins seule, dans ce pays, enfin de son point de vu, voir des femmes porter des épées n'étaient pas aussi déshonorant qu'au Japon. Ayame s'est toujours dit que les femmes était tout aussi capable que les hommes de tenir une arme et de se battre.

La chimère était donc un lion avec deux têtes et en plus elle crache du feu ? voilà qui explique la fumée, intéressant, ce pays est tout autant remplit de mystère que le Japon. Ayame écouta l'homme qui eut des propos pas très poli envers Léandra, exaspéré, Ayame s'appuya contre le mur de pierre de la taverne, les bras croisé sur sa poitrine et soupira. La jeune japonais était impatiente de voir la réaction de Léandra.

Un bras cassé, résultat de la colère de Léandra, quoi de plus normal, parler ainsi à une femme était vraiment impolie et irrespectueux. Sourire aux lèvres, félicitant Léandra intérieurement pour son acte, Ayame écouta ce que disait Atalante.

"Elle a surement était ressuscité. Mais c'est bien la chimère, ce rugissement étrange pas exactement celui d'un lion, et cette odeur de plus en plus forte de soufre... C'est bien une chimère..."

Ayame quitta le mur et s'approcha d'Atalante et de sa fille, elle leur sourit et en s'inclinant légèrement pour leur témoigner son respect, elle leur dit.

- Je suis avec vous. Bien que je n'en ai pas l'air, je suis une guerrière du Temple du Dragon, nous sommes entraîné pour protéger et tuer les démons aux mauvais desseins.


Revenir en haut Aller en bas
Atalante
La Chimère de Liocos
avatar

Féminin
Humeur : Inquiète
Localisation : Au Nord de la Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Sam 4 Déc - 18:13

Atalante regarda Ayame qui venait vers elles, ce que la japonaise lui dit, la surprit un peu. Elle disais faire partit du temple du dragon. Atalante avait entendu parler de ses moines, les dieux chinois connaissaient bien ces " Obousan' ", ils en avaient quelque un sur le contient. Atalante en avait déjà vu, elle avait du le tuer avec son mari t-elle avait était la volonté de Déméter. Elle regarda mieux la japonaise, car ce moine fut un adversaire coriace. Elle fini par dire avec un accent horrible :

"Obousan' , allons-y."

Léandra regarda sa mère, elle savait bien qu'il existé plusieurs langue dans le monde, elle avait apprit le grecques, mais aussi le perse, latin et l'égyptien. Elle savait écrire tout ses langues, sauf l'égyptien qu'elle ne savait que lire. Elle dessinait très mal, pour tout dire. Mais elle n'avait jamais entendu de mots aussi étrange que celui que sa mère utilisa pour désigné la voyageuse. Pour tout dire, elle n'avait jamais entendue le mots Japon, Chine et démon. Elle savait ce qu'était un dragon malgré tout, et se demandait toujours si elle pourrait en voir un pendant ses voyages. Elle se demanda ce que l'orientale voulait dire par "les démons aux mauvais desseins.". Elle se demandait si elle était un démons ? Mais un démons aux bons desseins. Elle aurais aimé le lui demandé, mais sa mère partait déjà avec les cinq guerriers qui voulaient les aidé dans leur chasse. Elle était malgré tout contente de s'éloigne de l'humain qui avait comparait sa mère à une poulette.

*Non, mais il se prend pour qui de rabaisser ma mère en une simple proie. Mais j'ai pas comprit pourquoi, il voulait que je sois sous son commandement. Il n'a pas déjà suffisamment d'humain sous ses ordres...*

Atalante mena le groupe de guerriers à la lisère du bois. Une pancarte y était planté, en écriture grecque, un peu tremblante et mal orthographié, disait ceux-ci :

En garde, voyageurs, seules les êtres non armé peuvent traversé le bois de la chimère de Liocos.

Atalante sourit, les paysans avaient planté cette pancarte à son initiative, bien qu'ils auraient tous jurer sous la torture que l'idée venaient d'eux. Car la chimère, jusqu'à présent c'était elle, et elle n'avait jamais attaqué de marchants, seulement des hommes armés. Léandra lut la pancarte comme si c'était la première fois qu'elle la voyait. Puis ne fit plus attention à elle. Les Guerriers étaient plus inquiet, sur l'origine de la chimère, car ils leurs semblaient étrange que le monstre battue par Bellérophon ne s'attaque plus, une fois ressuscité à des paysans désarmé comme avant. L'un d'eux, le guerrier noirs, un Medjaï surement, il demanda :

"Madame, il me semble que cette chimère, soit bien étrange pour ne différencier des voyageurs armés, de ceux qui ne le sont pas."

Atalante ne dit rien, un brouillard avec pris forme derrière les arbres. Elle se tourna vers Ayame et dit simplement :

"Je pense ne pas avoir à faire à la Chimère, car elle n'aime pas les bois. Il me semble que c'est autre chose, et qu'elle nous géte de là-bas."

Léandra luttait contre son instinct pour ne pas grogné à l'attention de la nappe de brume qui les épier...
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Guerrière Nomade
avatar

Féminin
Humeur : Calme
Localisation : Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Dim 5 Déc - 17:37

"Obousan' , allons-y."

Bien que cela soit dit avec un accent disons spécial, cela fit sourire Ayame, entendre quelqu'un dire un mot en japonais lui fit du bien, sa langue lui manquait et trouver des japonais dans le coin c'était un évènement rare.

Ayame suivit Atalante et sa fille accompagné de quelque autres brave guerrier, Ayame avait sa main sur le pommeau de son katana, prête à dégainer si la situation l'exigée. Ayame regardait absolument partout, cette forêt était bien trop silencieuse à son gout, pas même le chant d'un oiseau, quelque chose les guettait dans l'ombre. La jeune japonais fut intrigué par une pancarte écrite en grecque, elle le lit arquant un sourcil la trouvant bien étrange, ceux qui son armé sont attaqué mais pas les autres comme c'est étrange, une créature pouvant faire la différence entre un homme armé et un homme désarmé, les créature grecque sont-elles toutes ainsi ?

"Je pense ne pas avoir à faire à la Chimère, car elle n'aime pas les bois. Il me semble que c'est autre chose, et qu'elle nous géte de là-bas."

Ayame écouta Atalante avec intention, si ce n'était pas la chmimère dont il était question au village alors ce cri ne pouvait provenir que de........Nue ? Impossible ! Pourquoi un démon japonais viendrait-il aussi loin de la terre des Empereurs ? Pour quel raison ?

Ayame entendit un mouvement pas très loin d'eux, la brume dissimulait parfaitement le démon, elle ne fit qu'une silhouette noir, elle fonçait droit sur eux. La première attaque d'un Nue était d'abord dans les airs, elle passait en volant au-dessus de ces victimes pour les effrayer tout en poussant son cri.

- A terre !!!!!!!!!!!!!

Le Nue poussa son cri horrible, l'instant d'après, elle sentait un immense sentiment de désespoir et de tristesse s'emparer d'elle, ce n'était pas la première fois que cela arrivait à Ayame, elle avait déjà eu affaire à un Nue. Le démon revint à l'attaque, Ayame sortit son katana et regarda autour d'elle, elle voyait les guerriers grecques complètement surpris ne sachant quoi faire pour tuer le Nue.

- Enfin je t'ai retrouvé Obousan, je vais te faire payer de m'avoir humilié et blessé !

Ayame ne s'était donc pas trompé, ce Nue était bien celui qu'elle a combattu au Japon, mais pourquoi quitter son territoire ? Sa vengeance le ronge-t-il à ce point ?

- Crois-moi cette fois-ci, j'en finirai avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Atalante
La Chimère de Liocos
avatar

Féminin
Humeur : Inquiète
Localisation : Au Nord de la Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: tu   Jeu 9 Déc - 18:15

Léandra se coucha à terre rapidement au cri de l'asiatique. Une masse nébuleuse passa au-dessus d'elle. Puis un cri déchirant lui stria les oreilles. Elle ne retient pas le grognement de mécontentement qui sortie de sa bouche, Elle vit un des guerriers déjà hors d'état de combattre, il ne c'était pas baissé à temps et avait été projeté dans un buisson par la masse nuageuse. Les autres n'étaient pas plus en forme, il ne savait pas quoi faire pour attaquer la créature. Léandra regarda sa mère, celle-ci était coucher au sol, et se relevé avec prudence, elle avait réagit au quart de tour. Ayame, elle sortit sans plus attendre son sabre...

Atalante qui était enfin remis sur pied, lança un ordre sec :

"Sortez vos armes !"


Elle-même regardez avec une pointe d'envie le sabre de l'asiatique, elle reconnaissait une arme d'exception. Mais elle ne voulait le sabre d'Ayame juste pour pouvoir l'étudier. Elle prit sa lance en acier gaulois dans ses mains, et fit signe à Léandra de prendre son épée et de se préparer à combattre. Les autres guerriers agis avec plus de lenteur, mais s'arma eux-aussi.

Atalante qui était la plus près du démon et d'Ayame. Entendit la créature parler à a guerrière japonaise :


- Enfin je t'ai retrouvé Obousan, je vais te faire payer de m'avoir humilié et blessé !

Atalante comprit que la créature connaissait Ayame et était là, pour elle. Et a japonaise confirma qu'elle avait déjà combattue ce démone. Atalante fit signe aux guerriers et à sa fille de s'approchait du démon et d'Ayame. Puis Atalante se déplaça vers l'ennemie, et dit violemment :

"Face de cabot, si tu veux pas finir en patté pour chat, part de mon territoire."

Puis elle fit signe aux guerriers d'attaquer et elle recula discrètement au prés de sa fille. Les guerriers n'étaient là que pour qu'elle puis comprendre se que son ennemie utilisé comme attaque. Léandra soupira, elle aurait voulut une seul chose, relâchait sa concentration, se transformé en lionne et planté ses crocs dans le cou de ce cabot informe. Mais sa mère semble vouloir attendre un peu que la proie se décide à se révélé. Elle attend donc avec sa mère pendant que les guerriers combats comme ils peuvent la créature...

[HRP : voilà, je te laisse aire Nue, et les guerriers, ils peuvent déjà mourir comme tu veux. sauf, peut-être le guerrier Medjaï.]
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Guerrière Nomade
avatar

Féminin
Humeur : Calme
Localisation : Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Jeu 9 Déc - 23:27

Ayame ne pouvait quitter des yeux la créature, elle se demandait pourquoi le Nue avait voyagé, traversant les mers rien que pour la retrouver. Ce démon était-il aussi rancunier ? Ayame trouva sa question bien stupide, que l'on soit démon ou non. Nous avons tous quelque chose qui est important pour nous, l'honneur. Surtout pour les japonais, l'honneur est tout nous, il ne s'agit pas seulement de nous-même mais de tous nos ancêtres réunis. Faillir sur ce point, ce serait une tragédie.

"Face de cabot, si tu veux pas finir en patté pour chat, part de mon territoire."

Face de cabot ? Ce n'est pas vraiment possible de décrire ce démon. Avoir la tête d'un singe, le corps d'un chien, les pattes d'un tigre et sa queue était en faite un serpent. Le brouillard se dissipa laissant place au démon, il se dévoila au grand jour. Ayame n'était pas impressionné mais les hommes qui les accompagné c'était une autre affaire, sauf peut-être celui à la peau mâte presque noir en faite.

Ayame n'eut le temps de rien dire que les guerriers commençaient à l'attaquer, ils ne se doutaient même pas de quoi le Nue était réellement capable. Ils n'ont même pas analysé la situation.

Le Nue rit à pleine dent de cette attaque, pour lui, les armes sur son corps n'étaient que des piqûres d'insectes. Son rire devenait de plus en plus fort, sa queue fendit l'air et il assomma une bonne partie des guerriers qui avaient osé l'attaquer. Il entendit avec plaisir, les os craquer d'un humain se cognant violemment contre un arbre. Les autres gémissaient de douleurs, ils ne parvenaient plus à se lever.

- Insectes nuisibles, vous n'êtes rien. Votre puissance n'est rien. Mourrez !!!!!

Ayame essaya de se mettre en travers du chemin du Nue mais l'homme à la peau mâte, le medjaï selon Atalante s'interposa et la poussa en arrière, certes, il lui avait sauvé la vie mais Ayame était en colère de ne rien avoir pu faire pour ces hommes, sa colère monta en elle, elle regarda le Nue, qui lui, fièrement se redressa léchant l'une de ces pattes pleine de sang et sourit en laissant voir ces dent pointus.

- Je n'ai pas bien fais mon travail la dernière fois. Mais crois-moi, par la lame de mon katana, je vengerai ces hommes et tout ceux que tu as tué.

Ayame se lança contre l'avis du medjaï, sa lame fendait l'air, sa force était sa colère bien qu'elle essayait que cette dernière n'aveugle pas son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Atalante
La Chimère de Liocos
avatar

Féminin
Humeur : Inquiète
Localisation : Au Nord de la Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Ven 10 Déc - 16:45

Atalante regarda le combat, elle nota une information importante le démon était insensible aux armes des guerriers humains. Les guerriers fut balayés par la queue du monstre. Un guerrier ne pas de chance, il mourut les os brisés, contre un arbre. Atalante se demanda si, des armes un peu plus solide et tranchante serait plus efficace ou la nature même de la créature, la protégé des attaques physiques des mortelles. Elle regarda les autres guerriers, ils n'étaient plus dans en états de combattre. Le démon fanfaronna :

- Insectes nuisibles, vous n'êtes rien. Votre puissance n'est rien. Mourrez !!!!!

Atalante sourit, elle jeta un coup d'œil à Léandra, celle-ci prenez son mal en patience, mais attentait que sa mère lui fit signe d'attaquer. Du coté d'Ayame, celle-ci voulut arrêté la créature, mais le medjaï. Il semblait que la créature apprécié son carnage, il regarda la guerrière japonaise qui lui lança la voix pleine de colère :

- Je n'ai pas bien fais mon travail la dernière fois. Mais crois-moi, par la lame de mon katana, je vengerai ces hommes et tout ceux que tu as tué.

Puis elle s'élança vers le démon, Atalante fit signe à Léandra de sortir son arcs, celle-ci suivit l'ordre de sa mère, sachant déjà ce qu'elle voulait faire, Pendant que Ayame attaqua le démon suivit par le guerrier à la peau noir, elles tiraient deux flèches dans les ailles du démons. Les deux flèches se plantèrent dans un bruit matte comme dans du bois, mais sans gêné autre mesure la créature...

Atalante avait sa réponse, le démon n'était pas invulnérable aux armes mortelle, mais ces armes ne provoqué rien chez lui, sauf des légère éraflures, car il était aussi dure qu'un vieux chêne. Atalante se demanda, comment Ayame l'avait déjà battue auparavant, son arme semblait être à même de couper la créature, mais elle ne l'avait pas tuez. Il faut donc trouvait autre chose que le découpé en petit morceaux. Elle se demanda si le feu, serait efficace contre cette ennemie...
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Guerrière Nomade
avatar

Féminin
Humeur : Calme
Localisation : Grèce

Votre Personnage
Informations:

MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   Dim 12 Déc - 2:21

Après son attaque, Ayame regardait autour d'elle, elle vit des flèches se planter dans les ailes de Nue, mais ces blessures le faisaient rire davantage, Ayame savait que cela ne servait à rien mais avant d'en finir totalement avec la créature, il fallait la fatiguer pour qu'il ne puisse plus se défendre. Elle entreprit alors de courire autour de lui à toute vitesse pour le rendre fou et le fatiguer, elle évitait tant bien que mal ces attaques, elle fut touché deux fois mais elle se relevais encore et encore.

C'est alors qu'elle commença à prononcer une prière en japonais, une prière que les prêtres qui eux, c'était consacré à la spiritualité lui a apprise, celle qu'ils disaient pour affaiblir une créature, un démon. Ayame la récitait tout en continuant à courir autour du Nue, elle espérait que cela marcherait bien qu'elle ne soit pas une moine de la catégorie spirituel, l'effet désirait ne serait pas puissant voir même nulle. Elle sauta jusqu'à Atalante et Léandra.

- Je vais récitais une formule que des prêtres m'ont enseigné pour l'affaiblir, lorsque vous voyez sa force l'abandonner frappait sur les côtés et si vous le pouvez coupez-lui la tête. Je ne sais pas si la formule fera effet, je ne suis pas une prêtresse mais j'espère que cela lui infligera quelque chose.

Ayame recommença à réciter la formule tout en espérant que cela fonction sinon elles devront se battre et qui sait ce qui se passera, le Nue est un démon puissant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Mystérieuse Chimère du bois de Liocos. [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mystérieuse affaire de Styles
» Réapparition mystérieuse 20 ans après le naufrage
» La fleur mystérieuse
» Vingt mille lieues sous les mers et L'île mystérieuse
» Une mystérieuse bactérie ronge l’épave qui se détériore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Xena :: Le Monde Connu [RPG] :: Monde Occidental :: L'Empire Romain :: Grèce-
Sauter vers: